7e Festival international du film de Rome 2012

En savoir + sur Rome

Le 7e festival international du film de Rome s’est tenu du 9 au 17 novembre 2012.
Il était dirigé cette année par Marco Muller, qui a quitté la Mostra de Venise.

 

Ce festival se veut international et, de fait, 26 pays y sont représentés. On note cependant un absent de marque : l’Afrique.

 

 

 

 

PALMARES DU FESTIVAL  INTERNATINAL DU FILM DE ROME 2012

Le Marc-Aurèle du meilleur film a couronné Marfa girl de l’Américain Larry Clark, un film dur sur la jeunesse américaine, le sexe, la drogue, la violence, le racisme…

Le prix du meilleur réalisateur, comme le Marc-Aurèle de la meilleure actrice couronne E la chiamano estate,  pour respectivement Paolo Franchi et Isabelle Ferrari. Un film controversé qu’on aime ou qu’on déteste, l’histoire toruble d’un homme qui préfère les prostituées à sa compagne.

Le prix spécial du Jury revient à  Ali ha gli occhi azzuri de Claudio Giovannesi, pour ce film sur l’adolescence d’un jeune égyptien à Ostie.

Le prix du meilleur acteur est allé au français Jérémie Elkaïm pour son rôle dans Main dans la main,  de Valérie Donzelli.

Le prix du meilleur espoir couronne Marilyne Fontaine pour sa prestation dans Un enfant de toi, de Jacques Doillon.

 

________________________________

Avant son déroulement, nous en disions :

En ouverture, le film En attendant la mer, du réalisateur tadjik Bakhtiar Khudojnazarov sera projeté.

 

13 films seront en compétition pour recevoir le fameux Marc-Aurèle d’or :

Marfa girl, de Larry Clark (USA)
A gimpse inside the mind Of Charles Swan III, de Roman Coppola (USA), le fils
Ai to Makoto, du Japonais Takashi Miike.

La France sera représentée par
Main dans la main, de Valérie Donzelli, très prometteur

3 films italiens
Alì ha gli occhi azzurri (Ali a les yeux bleus), de Claudio Giovannesi
E la chiamano estate (Ils appellent ça l’été), de Paolo Franchi
Il volto de un’altra (Le visage d’une autre), de Pappi Corsicato.

Le jury sera présidé par Jeff Nichols (Shotgun Stories, Take Shelter, Mud).
Le festival devrait s’honorer de la présence de Sylvester Stallone, vedette de Du plomb dans la tête, de Walter Hill.

Plusieurs films seront présentés hors-compétition :
– Le deuxième épisode de la saga Twilight
Populaire, de Régis Roinsard (France).

La sélection Maxxi, destinée “aux nouveaux courants du cinéma mondial sans distinction de genre ni de durée”, présentera des films de Aki Kaurismäki, Manoel De Oliveira, Peter Greenaway, Avi Mograbi ou Paul Verhoeven.

Marco Müller s’affirme novateur et volontaire. Il entend créer un espace Prospettive Italia, pour permettre des projections de nouveaux films italiens, suivis de débats, pour honorer ce cinéma italien qui rencontre une certaine désaffection du public et des difficultés certaines.

Enfin, on attend tous la “grande surprise” de Quentin Tarantino autour de laquelle plane le secret. Peut-être le réalisateur américain présentera-t-il quelques extraits de son film en préparation : Django Unchained ? A ce jour, le secret est bien gardé.

Attendons donc pour voir.

Share

Rome : Autres informations similaires


One thought to “7e Festival international du film de Rome 2012”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.