Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

Statues parlantes de Rome

Les statues parlantes de Rome sont de véritables statues de pierre que les romains utilisent pour communiquer entre eux. Quel est ce phénomène mystérieux ? Rien ne semblait prédisposer ces statues à devenir la bouche et les oreilles de Rome.

Que sont les statues parlantes

statues parlantes de RomeEn vérité, les statues n’ont rien de mystérieuses. Simplement, le peuple romain prit l’habitude d’y placarder des critiques et satires à l’encontre du gouvernement et de ses représentants. Les petits feuillets ainsi collés sur la pierre des statues devenait les porte parole des mécontents. Une satire en appelant une autre, les statues furent vite couvertes de papiers dénonciateurs.

Statues parlantes de Rome, réseau social avant l’heure

A bien y réfléchir, ces statues jouaient tout simplement le rôle de réseau social, une sorte d’internet avant l’heure. Par leur intermédiaire, les romains pouvaient s’exprimer et connaissaient les réactions des autres romains.

Les statues parlantes actuelles

De nos jours, certaines statues parlantes sont devenues muettes. En effet, rares sont celles qui continuent de porter la parole des romains, comme le fait toujours le Pasquino. Ils préfèrent désormais des outils plus modernes et plus conviviaux. Mais quelques nostalgiques continuent la tradition des pasquinades. Les récriminations sont régulièrement arrachées par les autorités. Mais, les satires réapparaissent régulièrement.

Les 6 statues parlantes de Rome

On compte à Rome 6 statues parlantes, que nous vous invitons  découvrir en cliquant sur le lien de la colonne de droite.

– Le Pasquino, copie d’un groupe héllenistique de Pergame, représentant Ménélas et Patrocle, à l’angle de la Via del Pasquino et de la Via San Pantaleo, tout proche de la piazza Navona
– Marforio, personnage de la Rome impériale, allongé sur un triclinium, dans la cour devant l’entrée des Musées du Capitole
Madame Lucrezia, buste de la fille de Nicolò d’Alagno, Sénateur de Rome en 1428, à l’angle de l’église S. Marco à Palazzo Venezia
Facchino, buste masculin qui tient dans ses mains un tonneau d’où coule un filet, via Lata
– Babuino, statue de silène, via del Babuino ;
– et le Scanderberg, prince albanais Georges Castriota Scanderberg (transformé en Scannabecchi par les Romains) sur la façade de son palais, dans la ruelle Scannabecchi.

Désormais, internet remplace (partiellement) ces statues parlantes. Vous aussi, vous pouvez écrire sur notre forum sur Rome pour nous questionNer sur Rome.

Share


Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *