L’éléphant et l’obélisque de la place Santa Maria Sopra Minerva

Cette étrange sculpture d’un éléphant portant un obélisque est due à Bernini (Le Bernin) pour le concept et à son élève Ercole Ferrata, pour la réalisation. Elle date de 1667.

Poussin de Minerve, Pulcin de la MinervaPulcin-della-Minerva-1

Etrange en effet, le sujet lui-même mais aussi la taille de l’éléphant. Jugé si petit qu’il hérita du surnom de “poussin”, en effet, on l’appelle volontiers “pulcino de la Minerva”.

Le sens de l’éléphant et de l’obélisque ?

D’abord, vous devez savoir qu’à cet endroit était autrefois érigé un temple dédié à Minerve. Le temple fut détruit et une église y fut construite, avec un couvent attenant. Dans ce couvent, traînait un obélisque romain. Je dis traîné car il était à l’abandon.

C’est le Pape Alexandre III qui décida d’édifier le monument. Il fait appel à l’un des plus grands architectes pour l’édifier et y incorporer l’obélisque.

Mais pourquoi sur le dos d’un éléphant ?
Il s’agirait d’une représentation tirée d’un livre ancien, le songe de Poliphile, que lisait le Pape Alexandre III, commanditaire du monument.  Et la réponse vous est donnée sur les inscription du piedestal. En latin.

On y lit, entre autres, une maxime inspirée par le fameux livre : “il appartient à une âme forte de porter l’immuable connaissance” .

Vous avez suivi ? La connaissance n’est pas donnée à tous. Il faut être capable de la recevoir.
Cela ne vous rappelle pas l’arbre de la connaissance et le péché originel ?

Aussi invraisemblable que puisse paraître un éléphant porteur d’obélisque vertical, sachez que ce n’est pas l’unique sculpture d’une telle représentation.

 

Share

Venise : Autres informations similaires



LAISSEZ VOTRE AVIS ↓ mais vos QUESTIONS SUR LE FORUM ITALIE svp

Votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.