Bas-fonds du baroque exposition

En savoir + sur Rome

Les bas-fonds du baroque, la Rome du vice et de la misère est une exposition étonnante qui mérite la plus grande attention.

Qu’est-ce que Les bas-fonds du baroque

bas-fonds du baroqueDe tout temps, les artistes ont visité Rome, soit à l’occasion du Grand Tour, voyage obligé des artistes pour admirer les oeuvres de leurs aînés, soit pour y travailler à la décoration des palais et des églises.
Ces confrontations donnèrent naissance à des oeuvres sublimes qu’on ne cesse de visiter et d’admirer. Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’à côté du luxe et des fastes de ces milieux privilégiés, s’agitait tout un monde interlope dans des lieux mal famés que fréquentèrent certains artistes.
Pour mémoire, c’est dans un de ces petits bouges que Caravage tua l’un de ses adversaires de jeu (1606) et dut s’exiler. Mais, curieusement, Caravage est le grand absent de l’exposition.
Qu’à cela ne tienne, dans cette exposition Les bas-fonds du baroque, ce sont ainsi 70 tableaux majeurs peints à Rome par des artistes italiens, français, hollandais, flamands, allemands et espagnols, qui sont exposés.
Les peintres du XVIIe siècle ont donc aussi illustré ces lieux sombres et inquiétants, peuplés de voleurs (Les Tricheurs, de Pietro Paolini), de prostituées (Vue de Rome avec une scène de prostitution de Le Lorrain), d’hommes ivres ou menaçants, de voyantes (Joueurs de dés et diseuse de bonne aventure de Nicolas Regnier), de sorciers, de mendiants (Le Mendiant de Jusepe de Ribera), de miséreux. C’est la face cachée de la Rome idéalisée.
Ce sont ces toiles qu’expose le Petit Palais, exposition qui fut présentée à Rome, nous vous en parlions.
Signalons que cette magnifique exposition est concue dans le cadre du partenariat Paris-Rome, en collaboration par l’Académie de France à Rome – Villa Médicis et le Petit Palais.

Les représentations artistiques des bas-fonds du baroque

Au-delà du côté “voyeur” qu’on pourrait trouver dans cette exposition Les bas-fonds du baroque, il faut bien se rendre compte de l’importance de ces témoignages artistiques.
Non seulement, ils nous révèlent une face cachée de Rome, toujours intéressant sur un plan historique, mais surtout, c’est sur le plan artistique que l’exposition prend tout son intérêt.
En effet, sur les toiles, les miséreux ont remplacé les dieux de la mythologie ou les grands personnages illustres. Pour ce faire, les artistes ont adapté leurs techniques aux sujets. On découvre ainsi des jeux de lumière nouveaux, des contrastes forcés, des cadrages serrés. Les sujets inhabituels poussèrent les artistes à des représentations innovantes.

Informations pratiques de l’exposition Les bas-fonds du baroque

Jusqu’au 24 mai 2015

Adresse
Le Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Accés
Métro: lignes 1 et 13, station Champs-Elysées Clémenceau
RER : ligne C, station Invalides ;
Bus : 28, 42, 72, 73, 80, 83, 93.
Vélib’-Autolib’ : Avenue Dutuit

Horaires
Du mardi au dimanche de 10h à 18h,
Fermé le lundi et certains jours fériés
Nocturne le vendredi jusqu’à 21h

Tarifs
Plein tarif : 11€
Tarif réduit: 8€
Gratuit jusqu’à 17 ans inclus

Site officiel du Petit Palais


Chercher un hôtel à Paris

Hôtels autour du Petit Palais


 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.