Trésors irakiens et syriens restaurés à Rome

En savoir + sur Rome

Des trésors irakiens et syriens restaurés à Rome sont exposés actuellement au Colisée. Mais, de quoi s’agit-il précisément ?

Reconstituer des oeuvres détruites

Vous savez que Daesh a détruit ou gravement endommagé des trésors architecturaux et artistiques inestimables d’Irak et de Syrie. Or, l’Italie a acquis un savoir-faire certain dans la reconstitution d’oeuvres archéologiques. J’en veux pour preuve le Musée de la civilisation romaine, dans l’EUR, fermé pour travaux. Je vous en reparlerai.
Les deux états d’Irak et de Syrie ont donc fait parvenir à Rome, des statues monumentales détruites. Et les savants romains ont réussi à les reconstituer.

Trésors irakiens et syriens restaurés à Rome

Trésors irakiens et syriens restaurés à Rome
Photo tirée de l’original par Rosemania – Metropolitan Museum of Art de New York

C’est le cas du formidable taureau androcéphale ailé de Nimrod (Irak), universellement célèbre ou d’une partie du plafond du temple de Bêl à Palmyre (Syrie). A coup de modélisation informatique et d’imprimantes 3D, les oeuvres ont retrouvé une seconde vie, avec toute leur puissance expressive ou leur élégance originelle. En somme, on ne peut détruire la mémoire humaine.
Et d’autres statues inestimables seront bientôt restaurées.

Exposition des trésors irakiens et syriens restaurés à Rome

Ces oeuvres, 2 déjà restaurées et 3 autres exposées en l’état, sont actuellement exposées au Colisée de Rome, avant leur retour en Irak et en Syrie ou avant leur restauration.
Ainsi, c’est une occasion unique de les contempler.
En fait, c’est le triomphe de leur vie éternelle, de la mémoire indestructible face à la vanité et à l’obscurantisme.

Informations pratiques

Exposition exceptionnelle jusqu’au 11 décembre 2016
au Colisée de Rome (voir situation, horaires et coupe-files)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.