Le théâtre de Marcello

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

Le théâtre de Marcello à Rome ou théâtre de Marcellus pour les latins, se situe entre le Capitole, l’île tibérine et le ghetto.

théâtre de Marcello Rome théâtre de Marcellus

Le théâtre de Marcello à Rome

Le théâtre fut commencer à être édifié sous César et terminé sous le règne de l’empereur Auguste (27 av. J.-C.-14 ap. J-C.). Il fut dédié à la mémoire de Marcellus, fils d’Octavie, la soeur d’Auguste. Marcellus (ou Marcello en italien) était donc un personnage marquant de la vie romaine, neveu et héritier d’Auguste. Malheureusement, il mourut prématurément en 23 av. J.-C., âgé à peine d’une vingtaine d’années et 5 ans seulement après le début des travaux de construction du théâtre.

Un temple d’Apollon tout proche prédestina la localisation de ce théâtre de Marcello, dédié à ce même dieu. On peut encore observer deux colonnes qui lui font face.

Le théâtre pouvait accueillir quelque 15 000 spectateurs, ce qui en faisait le 2e plus grand théâtre après celui de Pompée. Il semble avoir inspiré les architectes du Colisée. Il faut imaginer ses dimensions imposantes, ses 31 mètres de hauteur, les 41 arches de sa circonférence, ses murs entièrement recouverts de marbres, ses statues, ses gradins, sa scène, etc. Et la foule joyeuse et colorée des spectateurs qui se pressaient aux représentations.

Le théâtre de Marcello de nos jours

De nos jours, le théâtre est en grande partie recouvert par un édifice plus récent. En effet, le palais Orsini surmonte les 2 premiers niveaux de l’ancien théâtre, la scène a disparu, emportée pierre à pierre… pour édifier le pont Cestius, tout proche.

On ne peut observer de l’extérieur que les deux premiers niveaux, derrière lesquels se situaient les gradins. Le théâtre est devenu une habitation. On y donne quelques spectacles musicaux ou lyriques. Mais le théâtre en lui-même a quasi disparu et les vestiges ne sont pas ouverts au public.

On ne peut qu’imaginer la grandeur de l’édifice et la richesse de ses décorations perdues.

Share

Autres propositions pour Rome et sa région

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.