La salle des oiseaux de la Villa Médicis à Rome

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

La Villa Médicis à Rome s’élève sur les hauteurs du Pincio, dominant la ville éternelle. Elle est entourée d’un parc magnifiquement aménagé. Elle avait été achetée par Ferdinand de Médicis (16e siècle) pour abriter ses collections d’art. Après plusieurs propriétaires, ce fut Napoléon qui y transféra l’Académie de France. Les heureux lauréats du Prix de Rome s’y installent de nos jours pour se consacrer à leur art.

Cette villa comporte plusieurs dépendances, dont un petit pavillon dans les jardins, qui comportait une salle des oiseaux. Non pas une volière, mais une pièce au plafond peint de fresques d’oiseaux de toutes sortes dans leur milieu naturel, formant une scène naturelle. Ces fresques sont dues à Jacopo Zucci (16e siècle). Ce genre de scènes naturalistes se retrouve dans quelques autres palais, comme le palais Grimani à Venise.

Dans le pavillon des oiseaux de la villa Médicis à Rome, la voûte est composée de plusieurs scènes, c’est-à-dire de plusieurs milieux naturels. On distingue au sol, quelques serpents, des dindons ou, un peu plus haut, dans une autre scène, des lapins. Plus loin, les hérons ont les pieds dans l’eau. Dans les ramures, une multitude d’oiseaux semblent sauter de branche en branche, surplombés par des aigles.
Cette multitude d’oiseaux cohabitent ici sur une surface relativement petite, mais parfaitement exploitée par l’artiste.

Les travaux de restauration ont permis de mettre à jour certains détails qui avaient totalement disparu. Ils ont été réalisés grâce au financement du ministère de la Culture et de la Fondation Total.

La villa Médicis ne se visite pas librement, mais uniquement en visites guidées et de l’extérieur, jardins, loggia et quelques dépendances.
En savoir plus sur les visites de la villa Médicis à Rome.

Retour vers Villa Médicis.

Share

Autres propositions pour Rome et sa région

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.