Grève à Rome

Grèves les 15, 20 et 21 septembre 2014

Grève à RomeLa France est en train de perdre la première position qui a fait sa fierté durant des décennies, on peut même dire des siècles. C’est son identité-même qui fout le camp. Elle ne semble plus en mesure de conserver la prédominance en matière de grèves. En effet, elle commence à être sérieusement concurrencée en ce domaine par l’Italie, bien que les grèves n’y soient jamais longues, quelques heures tout au plus.

Nos amis transalpins, qui, en matière de grèves, enviaient autant notre capacité à cesser le travail que la chienlit qui en résultait parfois, auraient pu au moins user d’un minimum de fairplay envers leurs augustes devanciers ou avoir ‘un petit brin d’élégance pour ne pas attaquer l’orgueil de nos syndicalistes au fastueux passé Mais non.
Voilà que les italiens nous attaquent et nous défient sur notre propre terrain.

Avec la plus grande indélicatesse, jugez vous-même, ils ont en effet programmé des grèves avant nous :

  • Pour le 15 septembre dans les transports publics
  • Pour  les 20 septembre 21h au 21 septembre 21h dans les trains.

 

 

 

Augmentation de la taxe de séjour à Rome

eurosLes temps sont durs. Il devient difficile d’entretenir le patrimoine historique et artistique de Rome. Nous le savions, au vu des accord de mécénat par lesquels des entreprises privées financaient, parfois entièrement, les travaux de restauration des édifices célèbres de Rome.
Je vous renvoie par exemple à nos récents articles sur la restauration du Colisée ou de la fontaine de Trevi.
Mais à Rome, il n’y a pas que les édifices ou les oeuvres d’art à entretenir. L’afflux de touristes nécessite aussi une organisation importante de leur accueil, l’entretien des aménagements urbains, la mise à niveau des infrastructures, bref, les touristes coûtent chers à la ville de Rome.

Les nouveaux tarifs de la taxe de séjour à Rome

Aussi, celle-ci vient-elle d’augmenter, assez fortement, sa taxe de séjour.
La taxe passe à 2€ pour les hôtels 1 et 2 étoiles. 4€ pour les hôtels 3 étoiles, à 6€ pour les 4 étoiles et 7€ au-delà.
Cette taxe s’entend par jour et par personne.

Si vous passez 3 nuits à Rome, en couple, en hôtel 3 étoiles, la taxe vous reviendra donc à 24€. Ce n’est finalement pas une somme trop importante, mais elle s’ajoute aux frais déjà engagés pour votre séjour.
Et si on sait que Rome est visité en moyenne par 12 millions de visiteurs par an, on imagine la somme ainsi récoltée. C’est scandaleux ? Pas si sûr.

La taxe de séjour à Rome pour quoi faire ?

Avant de nous révolter, réfléchissons ensemble, voulez-vous ?
Cette taxe servira à adapter ou rénover les infrastructures de la ville, à amortir le coût phénoménal de l’entretien des voies, à améliorer l’accueil de ces touristes et l’offre muséale importante de la ville.
Si vous êtes dubitatif, pour vous rendre compte des dépenses occasionnées par les touristes, je vous conseille de vous rendre piazza Navona avant 7h du matin. Vous découvrirez l’ampleur des saletés qui jonchent le sol, vous mesurerez le travail nécessaire tous les matins pour nettoyer la place et vous comprendrez alors le coût de ce nettoyage, du transport de ces déchets et de leur traitement. Et c’est tout le centre historique qui est à l’avenant.
Sans taxe de séjour, tout cet ensemble de dépenses resterait essentiellement à la charge des habitants eux-mêmes. Les touristes ne rapportent qu’indirectement à une ville à travers les impots des hébergements et des commerces. Il est naturel que les touristes qui utilisent ces infrastructures et occasionnent des dégradations, contribuent à leur entretien.
La taxe de séjour n’est donc pas une aberration en soi.

Trop élevée, la taxe de séjour à Rome ?

Reste à savoir si les tarifs pratiqués ne commencent pas à être élevés, au risque de freiner l’accès des plus modestes. Au risque aussi de mettre en difficulté les petits établissements ou les particuliers qui proposent des chambres chez l’habitant, souvent peu onéreuses.
En attendant, vous n’avez pas le choix, gardez un peu de monnaie pour vous acquitter de ces taxes de séjour.

 

Grève à Rome

Greve Lundi 4 août à Rome

Grève à RomeLundi 4 août à Rome, vous aurez vraiment le loisir d’apprécier la balade à pied à travers les rues et d’en profiter pour admirer les façades de la capitale italienne.

Pourquoi ?

Grève des transports Lundi 4 août à Rome

Parce que lundi 4 aout, est prévue une grève générale des transports romains.

La grève, sciopero en italien, aura lieu de 8h30 à 12h30 sur tous les transports en commun publics : bus, tram, métro et trains vers Ostia Lido et Viterbo.
Personnellement, j’ai déjà vécu un grève des transports à Rome, le jour de mon arrivée. Les seuls transports disponibles sont les taxis, évidemment pris d’assaut.
Je me souviens m’être résigné à faire le chemin à pied, de la gare Termini presque jusqu’à la place del Popolo. Ceux qui connaissent la ville, j’en suis sûr, sont en train de fondre de compassion pour moi. 30m, à pied, avec des valises, à pester à chaque descente et remontée de trottoir. Pas drôle. Heureusement, j’avais loué une chambre avec douche.

La grève ne dure pas longtemps

D’un autre côté, réjouissons-nous, les grèves italiennes durent rarement longtemps. 4h pour celle du lundi 4 août.

Grève ou pas, rome1.com peut vous aider

Maintenant que vous êtes informé, merci rome1.com , à vous de vous organiser au mieux. Et notez que nous pouvons encore vous aider davantage à parfaire votre programme de visites ou vous orienter dans les tranpsorts, si vous intervenez sur notre forum.

Je rappelle aussi que tous le site rome1.com est désormais avvessible sur smartphone. Gratuitement par nous. Peut-être payant par votre fournisseur d’accès habituel.

 

La colonne de Trajan à hauteur d’yeux

rome-colonne-de-trajan_0A Rome, vous avez toujours voulu admirer la colonne de Trajan (au bout des forums impériaux) et vous avez toujours pesté parce qu’en fait, on ne voit pas grand chose, depuis le sol.

Cette colonne célébrait les victoires de l’emperuer Trajan sur les Daces, un peuple des Carpates, au 1er siècle.

On voit parfaitement la colonne, mais on distingue mal ses bas-reliefs qui sont en spirale et montent presque à 40m de hauteur.

Désormais, elle est parfaitement visible, à hauteur d’yeux.
Non, on n’a pas abattu la colonne pour mieux la faire admirer. Non, on n’a pas non plus construit un échafaudage en comilaçon tout autour.
Mais on a photographié les bas reliefs et ils sont exposés sur la place à côté de la colonne et cela jusqu’au 30 septembre 2014.
Notez que l’entreprise était loin d’être évidente car il s’agissait de photographier une frise qui est d’abord en spirale, ensuite composée d’éléments disparates entre 80cm et 1,50m de longueur. Et bien sûr, dernière difficulté majeure, rendre tout cela lisible et à plat.
On peut dire : Pari réussi.
De plus, en fin de semaine, la large voie des fori imperiali devient piétonne et c’est alors une superbe balade qui va des forums impériaux au Colisée dont les travaux sont terminés de ce côté-là.

Certains me diront : Moi, je l’ai déjà vu de près cette colonne de Trajan, décortiquée plaque par plaque, au superbe musée de la civilisation romaine. Eh bien, ceux-là auront mille fois raison. Bravo !
Peu de visiteurs connaissent le musée de la civilisation romaine dans le quartier de l’EUR, sauf les lecteurs de rome1.com cela va de soi 😉 .

 

La fontaine de Trevi en travaux

trevi-travauxQui va visiter Rome va immanquablement admirer devant la fontaine de Trevi. C’est la plus belle fontaine de Rome. Elle est auréolée de son histoire et de son mythe.

Seulement, désormais, il faudra modifier les programmes de visites. En effet, la fontaine de Trevi est en restauration.

C’est un mal nécessaire que connaissent tous, absolument tous les édifices.
Avec le Colisée (dont nous vous parlions dés le septembre 2013), la fontaine de Trevi a entrepris de se refaire une beauté. Elle est donc bardée d’échafaudages et, en grande partie, à sec.
Pas terrible pour une fontaine, je vous l’accorde.
Les travaux vont durer jusqu’à l’automne 2015.
Ils sont en partie financer par les piécettes ramassées tout au long de l’année dans son bassin mais aussi, en grande partie par une entreprise privée, Fendi, qui associe son nom et sa réputation à la plus célèbre fontaine du monde.
En attendant, les sculptures du fond sont quasi invisibles, des tubes entourent les sculptures du triton et des chevaux marins.La cascade ne coule plus.
Pire même, une passerelle de métal et de verre surplombe le bassin. Pire ? Ce n’est pas sûr. Cette passerelle permet aux visiteurs de s’approcher des travaux en cours et, faute de voir la fontaine en majesté, d’apprécier différemment les éléments encore visibles et d’assister aux travaux. Attention, elle n’est ouverte que de 9h à 19h.

Cette réfection désolera les visiteurs occasionnels, ceux qui vont à Rome pour la première fois. Cela peut se comprendre. Mais elle permettra à la fontaine de se refaire une santé. Rappelez-vous qu’elle fut exécutée de 1732 à 1751 et qu’elle fonctionne grâce aux eaux d’un aqueduc antique du 1er siècle av. J.-C.

Lisez les pages de rome1.com sur la Fontaine de Trevi.