Centrale Montemartini entre turbines et antiquité

En savoir + sur Rome

La centrale Montemartini à Rome est une centrale thermoélectrique qui produisait de l’électricité à partir de la vapeur, fournie par la combustion du charbon et du fioul. Elle est située dans le quartier Ostiense, au sud-ouest de Saint Jean de Latran. Elle porte le nom de Giovanni  Montemartini, un économiste, inspirateur de la centrale.

L’électricité de la centrale Montemartini à Rome

Centrale Montemartini à RomeCette centrale, à l’origine créée par la ville de Rome, c’est à signaler, puis nationalisée sous Mussolini, fournit de l’éléctricité durant des décennies, de 1912 à 1960.
Mais elle devint vite obsolète et coûteuse. Elle fut abandonnée et était promise à une destruction totale, si ce n’était la clairvoyance de la ville de Rome. En effet, un très vaste projet de réaménagement et mise en valeur du quartier prévoyait de faire de toute cette zone, un immense parc muséal et scientifique. Il est ainsi prévu de conserver et réutiliser l’Abattoir, le Gazomètre, le port, l’usine désaffectée Mira Lanza et les anciens Marchés Généraux, de réaliser une grande Cité des sciences, aux côtés de l’université Roma Tre.

La centrale Montemartini à Rome actuelle

Ce musée, puisque la centrale en est devenue un, est composé de plusieurs salles étonnantes, où les turbines anciennes voisinent avec les sculptures antiques. En effet, le lieu est une annexe des musées du Capitole, où sont principalement exposés les nouvelles acquisitions antiques ou les nouvelles découvertes archéologiques. Le visiteur est ainsi confronté aux énormes machines du début du XXe siècle et aux statues antiques grecques et romaines. Imaginez une copie de sculpture d’Aphrodite (de Praxitèle) devant une turbine gigantesque, c’est la Centrale Montemartini. L’effet est saisissant. Un mixte d’archéologie industrielle et d’archéologique antique. Voyons cela plus en détails.

Salle des colonnes de la centrale Montemartini à Rome

Cette salle des colonnes est située sous la salle des immenses chaudières. Ceci explique la présence de nombreuses colonnes en béton armé qui soutenaient les chaudières. On distingue encore les trémies, ces entonnoirs de métal qui récupéraient les scories de charbon.
Cette salle des colonnes conserve des vestiges archéologiques de grande valeur, illustrant la Rome républicaine, issus de la nécropole de l’Esquilin, de San Lorenzo, du mobilier funéraire, des objets du quotidien et présente aussi une exposition intéressante sur l’art du portrait à la fin de la République.
Ne manquez pas la statue de femme avec deux enfants, ou les bustes et portraits de Jules César, Virgile, Auguste, Agrippa, etc.

Salle des machines de la centrale Montemartini à Rome

Cette salle des machines pourrait être appelée la salle des moteurs. Deux énormes moteurs sont toujours en place, mesurant chacun une vingtaine de mètres et pesant chacun quelque 81 tonnes !
C’est également dans cette salle que se trouve une vieille turbine à vapeur.
Sur un plan archéologique, la salle des machines propose des copies de sculptures provenant de grands ensembles architecturaux. Parmi les oeuvres, des sculptures grecques, des vestiges antiques provenant de la colline du Celio, du Temple d’Apollon (temple édifié sous face au théâtre de Marcellus et proche du portique d’Octavie), de la colline du Capitole et enfin de l’aire sacrée de Largo Argentina.
Ne manquez pas l’étonnante Vittoria dei Simmaci, les vestiges d’une statue colossale féminine ou aussi la statue de Thésée (Ve siècle av. J.-C.).

Salle des chaudières de la centrale Montemartini à Rome

A l’origine, la salle comportait 3 chaudières monumentales. De nos jours, il n’en reste qu’une, mais elle vaut largement la visite. C’est un ensemble métallique de cuves, de tuyauteries, de murs de briques, de passerelles. Il dégage une impression de puissance et de grande complexité.
Le reste de la vaste salle des chaudières est occupé  par les découvertes faites dans les jardins ou résidences impériales. Parmi les oeuvres :des  vestiges des jardins de Salluste (sur la colline du Pincio), des jardins Liciniani (sur la colline de l’Esquilin), de la Domus de Fulvio Plauziano et enfin de la Domus de Via Cavour.
Ne manquez pas le bassin de fontaine, finement sculpté, ou encore le Satyre combattant les géants ou aussi la statue du général romain.

Informations pratiques sur la centrale Montemartini à Rome

Centrale Montemartini
Via Ostiense 106 – 00154 Roma

Accès
Métro ligne B, arrêt Garbatella

Ouverture
Du mardi au dimanche, de 9h à 19h
Les 24 et 31 décembre, de 9h à 14h
Fermé le lundi, 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Fait partie du Roma pass ou de l’Omnia Vatican & Rome

Share

Rome : Autres informations similaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.